logo-arkemine

  • 0

    Arkemine-archeologie-Chantier-Les-mines-de-lArgentella-Sans-titre-1.jpg

    Arkemine-archeologie-Chantier-Les-mines-de-lArgentella-Sans-titre-1

  • 335500
  • 1

    Arkemine-archeologie-Chantier-Les-mines-de-lArgentella-Sans-titre-3.jpg

    Arkemine-archeologie-Chantier-Les-mines-de-lArgentella-Sans-titre-3

  • 334500
  • 2

    Arkemine-archeologie-Chantier-Les-mines-de-lArgentella-Sans-titre-2.jpg

    Arkemine-archeologie-Chantier-Les-mines-de-lArgentella-Sans-titre-2

  • 700403
  • 3

    Arkemine-archeologie-Chantier-Les-mines-de-lArgentella-IMG_0221.jpeg

    Arkemine-archeologie-Chantier-Les-mines-de-lArgentella-IMG_0221

  • 700466

Home  > Références  >  Les mines de l’Argentella

  • Type :
    Archéologie programmée
  • Périodes :
    Diachronique
  • Sujets et thèmes :
    Mines d’argent et de cuivre
  • Dates :
    - 2018
  • Surface :
    150 Ha
  • Aménageur :

Les mines de l’Argentella - Calenzana, Galeria (Haute-Corse)

Les mines de l’Argentella sont situées sur la côte occidentale de l’île, sur les communes de Galeria et de Calenzana en Haute-Corse.

La mine de l’Argentella est une exploitation probablement antérieure au XVIIe siècle, comme en témoignent certains vestiges de galeries, encore visibles, attestant de l’emploi de la technique d’abattage par le feu. Malgré les nombreuses mentions de ces travaux dans les sources écrites du XIXe siècle on ne dispose d’aucune précision sur leur datation, qui semblent pourtant considérables d’après les descriptions qui en sont faites.

Les vestiges les plus importants encore visibles, datent des reprises de l’exploitation, à partir de 1846. Une usine de traitement du minerai occupant une surface de près de 3000 m2, un barrage pour son approvisionnement en eau, des bâtiments faisant office de logements pour plusieurs centaines d’ouvriers, des bureaux, des magasins, des poudrières, etc., sont disséminés dans la vallée sur près 150 Ha. On retrouve également une vingtaine d’entrées de galeries, essentiellement des recherches, une petite exploitation de minerai de cuivre, et surtout, une grande tranchée à ciel ouvert, de 170 m de longueur, 5 à 10 m de largeur et jusqu’à 30 m de profondeur marquant considérablement le paysage. 

Mine, galerie, puits, plomb argentifère