logo-arkemine

  • 0

    Arkemine-archeologie-Chantier-Lycee-Benjamin-Morel-12_10_NE.jpg

    Arkemine-archeologie-Chantier-Lycee-Benjamin-Morel-12_10_NE

  • 666500
  • 1

    Arkemine-archeologie-Chantier-Lycee-Benjamin-Morel-Coupe-18--presence-de-battiture-01.jpg

    Arkemine-archeologie-Chantier-Lycee-Benjamin-Morel-Coupe-18--presence-de-battiture-01

  • 666500
  • 2

    Arkemine-archeologie-Chantier-Lycee-Benjamin-Morel-Prelevement01.jpg

    Arkemine-archeologie-Chantier-Lycee-Benjamin-Morel-Prelevement01

  • 375500

Home  > Références  >  Lycée Benjamin Morel

  • Type :
    Archéologie préventive
  • Périodes :
    Moyen Âge
  • Sujets et thèmes :
    Forge
    Paléoenvironnement
  • Dates :
    24/09/2012 - 19/10/2012
  • Surface :
    500 m²
  • Aménageur :
    Communauté Urbaine de Dunkerque

Lycée Benjamin Morel - Dunkerque (Nord)

Dans le cadre du projet «Cœur d'agglomération» de restructuration urbaine de la ville de Dunkerque, l'emplacement du lycée Benjamin Morel a subi en 2011 un diagnostic archéologique. L'opération, située dans le centre historique de la ville avait concerné une surface de 8343 m2 après la démolition du Lycée. Ce dernier occupait la plus grande partie de l'emprise. Le rapport de diagnostic avait émis l’hypothèse de la présence d’un ensemble de niveaux de sols superposés et datés de la fin du Moyen Âge (entre le XIVe et le XVe siècle) par le mobilier céramique. Parmi ces niveaux de sols, des concentrations de résidus correspondant à une activité de post réduction et des fragments de charbon de terre ont été retrouvés.

La fouille préventive du site du lycée Benjamin Morel a été menée par Arkemine sarl, opérateur en archéologie préventive, durant le mois d’octobre 2012, sur une surface de 500 m². Cette campagne de fouille s’est clairement présentée comme celle d’une forge médiévale et posait la question de l’utilisation du charbon de terre comme combustible. Car si l’utilisation de ce type de charbon est connue de quelques sources écrites pour la fin du Moyen Âge, elle n’a jamais été mise en évidence par des moyens analytiques sur un site artisanal. Dans ce sens, la fouille et l’échantillonnage ont été réalisés de manière à collecter de nombreuses informations, même les plus infimes, destinées à alimenter une étude archéométrique en laboratoire

  • Responsable d'opération
    Christophe Colliou
  • Contact responsable : christophe.colliou@arkemine.fr
  • Equipe de fouille :
    C. Bartalini
    G. Camagne
    F. Leleu (chef de chantier)
    E. Gillemenot
    F. Rivière (RS)
  • Partenaires :
    M. Phillipe (archives)
  • Suivi SRA :
    N. Ménard
  • Avis CIRA :


Forge
Charbon de terre
Dune